Comment choisir le meilleur broyeur de branche

Le premier facteur discriminant qui influence fortement le choix d’un déchiqueteur biologique, vous faisant pencher pour une machine plutôt qu’une autre, est la taille de votre jardin, qui détermine en fait la quantité de déchets que vous prévoyez de produire, afin que tous vos déchets « verts » puissent être facilement recyclés pour un nouvel usage.

Il est donc nécessaire de comprendre combien de travaux de taille, de plantation et de jardinage vous voulez que la machine que vous voulez acheter fasse, mais pas seulement cela : il est évidemment très important de comprendre aussi quel type de matériel vous voulez qu’elle manipule, que ce soit principalement du bois, des feuilles et du matériel vert, comment vous voulez disposer (ou réutiliser) les déchets broyés et aussi combien de bruit vous êtes prêt à tolérer.

Une fois la quantité et la qualité des matériaux à traiter établies, d’autres facteurs influencent le choix d’un tel instrument. Tout d’abord, il est nécessaire de déterminer quel système de coupe utiliser et, en particulier lorsqu’il s’agit de matériaux de nature et de taille différentes, il est recommandé de vérifier la polyvalence d’utilisation de la machine ; nous devons ensuite évaluer le diamètre d’alimentation admissible, la longueur du tambour, le diamètre du disque et le système d’alimentation du matériau. La taille de l’instrument, sa puissance, sa robustesse, le type d’alimentation et la facilité d’utilisation sont autant de paramètres qui doivent être soigneusement pris en compte.

En général, les modèles de loisirs, qui sont essentiellement ceux qui nous intéressent, sont électriques, alimentés par une prise de courant et sont destinés à un usage domestique, destinés uniquement au traitement des matériaux résultant du nettoyage, de la taille et de l’entretien des jardins privés.

Les modèles électriques et/ou de puissance inférieure sont recommandés pour ceux qui doivent traiter des surfaces jusqu’à 500 mètres carrés, tandis que les modèles de puissance supérieure, à roues et équipés d’un moteur à combustion interne ou diesel, peuvent être considérés comme semi-professionnels et conviennent au traitement de surfaces vertes de moyennes et grandes dimensions et ont généralement une bonne capacité de travail et sont capables de broyer des résidus de taille de diamètre important.

Le prix, bien sûr, est aussi un facteur incontournable. Nous partons de chiffres autour de 100 euros, mais pour les modèles les plus professionnels vous pouvez aller jusqu’à plus de 1000, bien sûr il faut être réaliste sur le type d’utilisation que vous avez l’intention de faire : inutile d’acheter une machine exagérée pour gérer les déchets des 200 mètres carrés de jardin !

Quel que soit le modèle et le type de machine que vous choisissez d’utiliser, n’oubliez pas qu’il s’agit toujours d’outils potentiellement dangereux, alors assurez-vous de savoir comment les utiliser et avant de les allumer, assurez-vous de porter des vêtements de travail appropriés, ainsi que des gants, des lunettes de protection et des chaussures de sécurité.